Le Forum de la guilde Nidhøgg
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Retour d'Archimonde et la fuite vers Kalimdor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nothung
Dragon Eternel
Dragon Eternel


Nombre de messages : 102
Age : 28
Localisation : Quartier Général des Nidhogg
Classe de Perso : Chevalier de la Mort
Template : Givre
Date d'inscription : 14/12/2008

MessageSujet: Le Retour d'Archimonde et la fuite vers Kalimdor   Mar 8 Sep - 11:25

Le retour d'Archimonde et la fuite vers Kalimdor

Une fois Kel'Thuzad de nouveau en lice, Arthas mena le Fléau vers Dalaran, au sud. Là-bas, la liche obtiendrait le puissant grimoire de Medivh et s'en servirait pour invoquer Archimonde et le faire revenir dans ce monde. À partir de là, Archimonde lui-même débuterait l'invasion finale de la Légion. Même les sorciers du Kirin Tor ne purent arrêter les forces d'Arthas et les empêcher de s'emparer du grimoire de Medivh. Bientôt, Kel'Thuzad disposa de tout ce qui était nécessaire pour ses sorts. Dix mille ans après sa première venue, le puissant démon Archimonde et ses hôtes surgirent une nouvelle fois dans le monde d'Azeroth. Pourtant, Dalaran n'était pas leur destination finale. Sous les ordres de Kil'jaeden, Archimonde et ses démons suivirent le Fléau des morts-vivants jusqu'en Kalimdor, partis pour détruire Nordrassil, l'Arbre monde.

Au beau milieu de ce chaos, un mystérieux prophète solitaire apparut pour guider les races mortelles. Il s'avéra qu'il n'était pas moins que Medivh, le dernier Gardien, revenu miraculeusement de l'Au-delà pour racheter ses péchés. Medivh raconta à la Horde et à l'Alliance que les dangers qu'ils affrontaient les forceraient à s'unifier.

Medivh fut contraint de traiter avec chaque race séparément, se servant de prophéties et de ruses pour les guider par-delà l'océan vers le continent légendaire de Kalimdor. Les orcs et les humains devaient bientôt rencontrer la civilisation des Kaldorei, restée longtemps recluse. Les orcs, menés par Thrall, souffrirent d'une série de contretemps pendant leur voyage dans les Tarides de Kalimdor. Bien qu'ils se soient liés d'amitié avec Cairne Sabot-de-sang et ses puissants guerriers taurens, de nombreux orcs commencèrent à succomber à la soif de sang démoniaque qui les avait tourmentés pendant des années. Grom Hurlenfer, le plus valeureux des lieutenants de Thrall, trahit même la Horde en s'adonnant à ses plus bas instincts.

Alors que Hurlenfer et ses loyaux guerriers traversaient fièrement la forêt d'Orneval, ils se frottèrent aux anciennes Sentinelles elfes de la nuit. Persuadé que les orcs étaient revenus envahir leur territoire, le demi-dieu Cénarius se dressa pour repousser Hurlenfer et ses orcs. Pourtant, ces derniers, succombant à une haine et une rage surnaturelle, parvinrent à tuer Cénarius et à corrompre les anciennes contrées forestières. Finalement, Hurlenfer racheta son honneur en aidant Thrall à vaincre Mannoroth, le seigneur démon qui avait souillé par la haine et la rage les orcs de sa lignée. Une fois Mannoroth mort, la malédiction qui touchait le sang des orcs prit fin.

Pendant que Medivh se consacrait à trouver les mots pour convaincre les orcs et les humains du besoin de s'unir, les elfes de la nuit combattaient la Légion secrètement, à leur manière. Tyrande Murmevent, la haute prêtresse immortelle des Sentinelles elfes de la nuit, luttait désespérément pour empêcher les démons et les morts-vivants d'envahir les forêts d'Orneval. Tyrande prit conscience qu'elle avait besoin d'aide ; elle décida de réveiller les druides elfes de la nuit de leur torpeur millénaire. Invoquant le nom de son éternel amour, Malfurion Hurlorage, Tyrande réussit à galvaniser ses défenses et à repousser la Légion. Avec l'aide de Malfurion, la nature elle-même se souleva pour vaincre la Légion et ses alliés du Fléau.

En recherchant davantage de druides en hibernation, Malfurion redécouvrit la prison souterraine dans laquelle il avait enchaîné son frère Illidan. Convaincu qu'Illidan les aiderait contre la Légion, Tyrande le libéra. Même si Illidan les aida effectivement pour un temps, il finit par prendre la fuite pour suivre ses propres intérêts.
Les elfes de la nuit rassemblèrent leurs forces et luttèrent contre la Légion ardente avec détermination. La Légion n'avait jamais cessé de désirer le Puits d'éternité, la source des énergies de l'Arbre monde et le cœur même du royaume des elfes de la nuit. Si l'attaque qu'ils avaient élaborée était un succès, les démons pourraient littéralement déchirer le monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nidhogg.forumactif.com
 
Le Retour d'Archimonde et la fuite vers Kalimdor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Retour d'Archimonde et la Fuite vers Kalimdor
» [La fuite vers le gué] Discussion générale
» [Joute] 1ere place CF - Lyon 06/2011
» [Question] Que signifie "les autres" dans la boîte de texte de Fuite vers le mur?
» Des méchants, vite !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nidhøgg :: North Breath~~Quartier Ludique :: L'Orbe des Millénaires-
Sauter vers: